Maison Familiale Rurale de l’Entre-Deux-Mers

Établissement scolaire d’enseignement agricole en alternance (Sauve Majeure - Gironde)

La pratique sur le terrain

JPEG - 23.3 ko

Les douze élèves en taille de vigne de la MFR de La Sauve-Majeure terminent leur stage pratique sur des exploitations comme ici, au château de Seguin.

Sébastien Echeverria (à droite) a encadré les deux stagiaires pour leur formation pratique. © Photo
PHOTO C. B.

Dans le cadre de la formation en alternance à la taille de vigne dispensée par la Maison familiale et rurale (MFR) de l’Entre-deux-Mers en partenariat avec Pôle emploi, du 12 novembre 2014 au 20 janvier 2015 (notre édition du 13 novembre 2014), les douze stagiaires, outre la formation théorique et pratique reçue sur place, effectuent un stage en quatre sessions sur des exploitations viticoles.

La dernière s’achève aujourd’hui vendredi pour tous les candidats à l’emploi avant la délivrance pour chacun d’eux d’une attestation de compétences, à condition toutefois de réussir l’évalu- ation et le bilan final lors des deux derniers jours.

Parmi les douze stagiaires, répartis sur plusieurs exploitations girondines, deux d’entre eux ont effectué les quatre sessions du stage au château de Seguin, à Lignan-de-Bordeaux. Ce vaste domaine viticole, planté de 170 hectares de vignes d’un seul tenant, appartient à la famille Mottet depuis février 2013. Chaque année, la récolte produit en moyenne 5 500 à 6 000 hl de Bordeaux supérieur.

Excellente formation de base

C’est Sébastien Echeverria, responsable technique, qui encadre depuis plusieurs années les stagiaires venus mettre en pratique la théorie apprise dans divers centres de formation. « J’ai formé ponctuellement jusqu’à présent des stagiaires en BTS viticulture-oenologie, indique-t-il. C’est la première année que je travaille avec la MFR de La Sauve, mais je compte bien renouveler l’expérience car elle est très positive. »

Patricia Guerineau et Mickaël Thévenet ont donc effectué les quatre sessions de ce stage pratique sous la houlette du responsable technique du château, plutôt satisfait des progrès accomplis au fil des semaines. « Ils sont arrivés sur la propriété avec déjà de bonnes notions », note leur formateur, soulignant « l’excellente formation » inculquée par la MFR. « Ils se sont parfaitement intégrés à l’équipe existante et ont acquis au fil des journées un rythme de travail soutenu. À la MFR, ils acquièrent les bases du savoir-faire, ici, ils acquièrent la vitesse de travail. Sur la fin de leur stage, je peux attester qu’ils travaillent la vigne au même rythme que mes salariés permanents. »

Des contrats de saisonniers

Quant aux deux stagiaires, ils affichent autant l’un que l’autre une vive satisfaction à l’issue de ces dix semaines de formation. « Ces stages sur exploitation sont indispensables, assure Patricia Guerineau. J’ai incontestablement acquis un rythme de travail soutenu en mettant en pratique ce que la MFR m’a appris. À présent, je me sens plus sûre de moi qu’avant. Ces quatre sessions m’ont donné une véritable assurance pour travailler sur un domaine viticole. D’ailleurs, grâce à ce stage au château de Seguin, j’ai décroché un emploi de saisonnier ici même. Je suis vraiment très contente. » Quant à Mickaël Thévenet, lui aussi a obtenu un emploi de saisonnier au château de Seguin, dont il se réjouit tout autant. « Ce stage m’a surtout permis de confirmer tous mes acquis, précise-t-il. Je pratique déjà le travail de la vigne depuis quelques années mais cette formation m’a permis de rentrer vraiment dans le sujet de la taille au niveau technique. Il me manquait vraiment cette pratique. Je peux dire que je suis complet à présent. »

Sébastien Echeverria conserve de ces sessions de stage l’image d’un établissement de formation très sérieux. « Les formations de la MFR sont vraiment de qualité, dit-il. Elles préparent parfaitement les candidats à l’obtention d’un emploi dans le monde du travail. » Autre exemple illustrant les propos du responsable technique, Emilie Bernard, maître de chai, responsable qualité du domaine, a préparé et réussi un BTS et une licence qualité... à la MFR de Vayres.
(article du sud-ouest)